Menu Fermer

Le B-A-BA du bloc de coffrage isolant et sa réalisation

Il est connu que l’isolation thermique et acoustique représente un élément majeur pour la qualité d’une maison. Elle aide grandement pour le confort des occupants. De ce fait, il est important de faire en sorte qu’elle soit quasiment parfaite. Pour cela, plusieurs options sont disponibles. Notamment, vous pouvez choisir l’usage du bloc de coffrage isolant. Il s’agit d’un ensemble de blocs de coffrage perdus en polystyrène que l’on empile et dans lesquels le béton est coulé. Ici, les parois intérieures et extérieures sont maintenues entre elles grâce à la présence d’entretoises en plastique, en métal ou en polystyrène. Cela permet d’obtenir des murs de béton dotés d’une isolation excellente (50 mm pour la partie interne et 250 mm pour la partie externe).

Les spécificités du bloc de coffrage isolant

Les murs en coffrage isolant accordent de nombreux avantages incontournables. Tout d’abord, elles ne régulent pas l’humidité du logement, cela grâce à leur étanchéité. Par contre, en cas de présence d’eau, sachez que leurs performances ne se retrouvent pas abaissées. Ensuite, de par la présence des rainures, les blocs peuvent recevoir un enduit extérieur. Ces rainures aident à une plus grande aisance d’accrochage. Enfin, pour ce qui est de la finition intérieure, elle peut être réalisée à partir de panneaux de plâtre. Ainsi, vous obtenez des murs d’une qualité esthétique et technique très agréable.

Les performances du bloc de coffrage isolant

Le bloc de coffrage isolant se distingue surtout par rapport à ses performances techniques. Plus précisément, ici, tout se joue sur les capacités thermiques du polystyrène (coefficient thermique entre 0,030 et 0,038 W/m.K). Cependant, il est à noter que la partie interne du coffrage isole l’espace habitable du mur en béton. Cela conduit à une impossibilité d’inertie du béton pour réguler les températures intérieures. Mais vous pouvez très bien combler ce léger vide ailleurs.

Le coffrage et sa réalisation

Lors du coulage de béton, il ne faut pas oublier le coffrage. Il s’agit d’une enceinte provisoire ou permanente destinée à contenir le béton. Plus précisément, c’est lui qui maintient le matériau en place en attendant sa prise et son durcissement. De plus, c’est le coffrage qui définit la forme distincte de l’ouvrage. En général, pour réaliser un coffrage, on utilise des planches de bois. Cependant, depuis quelques temps, on peut également employer l’acier et le béton vibré. Il faut savoir que la création du coffrage est une tâche complexe qui nécessite des compétences précises.

La conception du coffrage

Avant de réaliser un coffrage, il faut respecter certaines étapes essentielles. Tout d’abord, si vous optez pour les planches en bois, veillez à bien les choisir. Assurez-vous qu’elles soient bien droites avec des arêtes bien franches. Ensuite, vous devez couper les planches, et cela en suivant avec le plus de précision possible les dimensions. Enfin, sélectionnez la technique idéale de coffrage en fonction de votre projet. Par exemple, pour la réalisation d’une terrasse en béton ou d’une fondation de grande envergure, servez-vous de cales ou de piquets tous les cinquante centimètres. Cela aide à éviter les éventuelles déformations qui peuvent se présenter.

Le coffrage : un travail de professionnel

Pour effectuer un coffrage de béton, il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel. Il est vrai que l’on peut toujours procéder personnellement. Mais pour cela, il est obligatoire de posséder de très bonnes notions en matière de bricolage et de coulage de béton. Le spécialiste, lui, dispose des capacités requises pour vous donner la garantie d’un travail de grande qualité. De plus, il ne faut pas oublier que c’est toute la qualité de votre construction qui est en jeu. Ici, tout doit être parfaitement de niveau pour parer tout problème lors du coulage du béton.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *